Nos trois églises

Saint Luc
4bis, place Saint Luc
04 78 25 39 01
Sainte Foy
13, place Xavier Ricard
04 78 59 30 71
Sainte Thérèse
105, rue Ct Charcot
04 72 16 05 27
 

Café de la Parole

Venez lire ensemble l’évangile du dimanche, avant la messe des familles à Ste Foy, dans les salles du Planit de 9h à 10h15 !

Prochaines dates : 16/12 et 27/01

Après un café, on écoute et lit l’évangile par petits morceaux. Dans un tour de table de 5 à 6 personnes, chacun dit ce qui le touche, le questionne : un mot, une phrase, une situation, les personnages, l’attitude et la parole de Jésus.

Edito

Il arrive, celui qui est, qui était et qui vient !

Quatre semaines avant Noël, nous entrons dans le temps de l’avent qui manifeste la volonté de bien vivre ce qui va arriver : la venue de Jésus. L’avent (du latin adventus : avènement, arrivée) est une période concentrée sur ce qui adviendra. C’est le temps de la préparation et de l’attente de la venue du Christ. Et c’est là où tout se complique…

Il est déjà venu sur terre, non ?

Si nous réfléchissons sur le temps de l’avent, nous pouvons constater une difficulté. Nous attendons un événement qui s’est déjà passé ! Nous attendons la naissance du fils de Dieu, et pourtant il est déjà né ! Nous nous préparons à accueillir la venue de celui qui est déjà venu ! Tous les textes bibliques vont nous annoncer l’arrivée du messie, celui qui va libérer et sauver le peuple de Dieu : Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël (Mi 5, 1 ; Mt 2, 6). Pourtant il est déjà venu le libérer par sa vie, sa mort et sa résurrection.

Et alors ?

L’avent nous appelle à approfondir le sens de la naissance de Jésus, le mystère de l’incarnation – la prise du corps humain par le Christ. Ce n’est pas banal si nous réalisons que le Christ Jésus, ayant la condition de Dieu, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’est anéanti, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes (Ph 2, 6-7). Existe-t-il un plus beau moyen de manifester à l’homme que Dieu s’intéresse à lui, qu’Il est solidaire et qu’Il l’aime ?! Les évangélistes nous annoncent la venue de Jésus sur terre comme un accomplissement des prophéties. Dieu se manifeste comme fidèle à sa parole, donnée auparavant par les prophètes. Sa promesse est crédible et digne de foi.

Quel est le lien avec « mon aujourd’hui » ?

La naissance de Jésus n’appartient pas seulement au passé, mais c’est aussi le présent et le futur. Même si Jésus est né un jour précis, dans un lieu précis, etc., il naît spirituellement chaque jour en nous, ou bien au contraire il passe ailleurs, car il n’y a pas de place pour lui dans notre cœur (Luc 2, 7). Le mystère de sa venue se revit continuellement. C’est une logique qui dépasse un peu notre manière de voir le temps. Dans le mystère de la naissance de Jésus, comme de sa mort d’ailleurs, le passé se mélange avec le présent et le futur.

Alors, un deuxième Noël ?

Dans ce temps fort de l’avent, préparons notre cœur à revivre en nous la venue du Christ. Qu’Il naisse en nous chaque jour, qu’Il habite parmi nous, dans nos familles et notre communauté paroissiale. Que notre attente soit comme celle d’une femme enceinte qui, en se préparant à la venue de son enfant qu’elle aime déjà, change son « aujourd’hui ».

Przemek Koscianek,omi

Lire la suite

Agenda

Décembre 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

Prochainement

Lun 24 Déc - 17:30 -
Veillée de Noël
Lun 24 Déc - 17:30 -
Veillée de Noël
Lun 24 Déc - 19:30 -
Veillée de Noël
Lun 24 Déc - 19:30 -
Veillée de Noël
Lun 24 Déc - 19:30 -
Veillée de Noël

Newsletter

Recevez chaque mois Echos de Foi dans votre boîte e.mail

Guide paroissial

Guide

Abbayes

François en Birmanie

 

Avec le Grand Rabin